Potchevleesch

Cuisson : 3 heures    Difficulté : +----

1_100_9408_blanc

Une autre recette incontournable de la cuisine du Nord ! Je me suis inspiré d’une recette trouvée sur  » Cuisine de nos terroirs français » et d’une autre publiée par Fabien sur « Bienvenue chez moi« . Comme lui, j’ai choisi de cuisiner les viandes avec os, pour ne pas avoir à ajouter de gelée, et j’ai préféré la bière au vin blanc, ça fait plus Chti ! La recette est facile à réaliser, mais il faut se mettre au travail 3 jours avant la dégustation !

Ingrédients (pour environ 12 personnes)

4 cuisses de poulet (pilon et haut de cuisse)

4 cuisses de lapin

400 g de veau à blanquette (jarret) + un os de veau

400 g d’échine de porc avec os

 

3 carottes

1 branche de céleri

4 gousses d’ail

2 oignons

3 échalotes

3 clous de girofle

10 baies de genièvre

sel, poivre, ciboulette, thym, laurier

 

75 cl de bière (Abbaye de Vauclair en vente au Lidl)

20 cl de vinaigre

50 cl de bouillon de poule

  • 1er jour : marinade
  • Couper grossièrement les viandes en laissant les os. Les disposer dans une terrine allant au four. Ajouter les carottes en rondelles, la branche de céleri en petits dés, l’oignon et l’échalote émincés, l’ail, les clous de girofle, les baies de genièvres, le thym, le laurier. Saler, poivrer. Verser la bière et le vinaigre sur le mélange. Couvrir et laisser mariner une nuit au réfrigérateur.
  • 2ème jour : cuisson
  • Ajouter dans la terrine le bouillon de poule. Mettre au four et monter doucement en température jusqu’à 150°C. Laisser cuire tranquillement pendant trois heures en surveillant de temps en temps pour vérifier qu’il ne manque pas de liquide. Au besoin rajouter un peu d’eau ou de bouillon. A la fin de la cuisson, laisser refroidir jusqu’à ce que les viandes puissent être travaillées à la main (encore chaudes, mais sans se brûler ! ).
  • 2ème jour : dressage
  • Dans le plat de service, placer les viandes désossées en les alternant, ajouter quelques rondelles de carottes et quelques morceaux de céleri pour faire joli. Tasser le mieux possible puis verser le jus de cuisson jusqu’à recouvrir toute la viande. Décorer avec la ciboulette. (Pour ma part, j’ai fait le dressage dans un moule à cake en silicone (hérésie !) pour pouvoir démouler sur un plat avant de servir à mes invités). Couvrir et placer au réfrigérateur jusqu’au lendemain.
  • 3ème jour : dégustation
  • Le « Potch » se sert traditionnellement avec des frites et une salade verte, éventuellement une salade d’endives. Comme boisson, proposer la même bière que celle qui a servi à la cuisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>